jeudi 7 juin 2007

Chôôô...cacaooo...chô, chô, chô, chocolaaat...

(partez pas, j'arrête Anny Cordy, promis)

Et voila, pendant que le soleil brille, que vous vous préparez à barbequiouter tranquillement, voire que vous pataugez allègrement dans des piscines que ah-ça-fait-du-bien, au pays des fourmis, on patauge dans Noël. Le mois dernier, on a donc choisi les jouets que vous allez trouver dans nos magasins (exclu cette année: les jeux de société Desperate Housewives et Grey's Anatomy, mais chut, j'vous ai rien dit), et aujourd'hui, en avant Guingamp pour le salon du chocolat de Noël. Alors comment ça se passe: déjà, on part à douze, les directeurs plus chaque chef fourmi de chaque magasin, dans des belles voitures de location, parce que bon, deux heures de route, y nous faut au minimum la clim. Evidemment, je suis la seule chef fourmi femelle, donc le trajet a été fort sympathique, j'ai appris notament que Laurent Blanc avait signé pour entraîner Bordeaux (passionnant...), que Guy Roux avait rempilé pour Lens (trop trop passionnant, vraiment...), et que l'Alpha 159, comme caisse, ça déchire sa mère en tongs (je les crois sur parole, hein). Bon, après qu'on se soit perdus, NORMAL, dans la ville de destination (c'est toujours pareil dans ce genre d'opération commando, tout va bien jusqu'à la ville, on a une demi-heure d'avance, et on finit par louper un truc et arriver une demi-heure en retard), on arrive au paradis. Imaginez une pièce d'une centaine de mètres carrés, avec des tables tout autour, BLINDEES de boîtes de chocolat de Noël. A l'entrée, le représentant de la maison Lundt, puis celui de chez Malki, puis celui de chez Chuchard, puis celui de chez Cétoi, chacun venu défendre son produit (et t'inciter à en prendre PLUS que l'année dernière, oui mais monsieur, l'année dernière j'avais djà vendu que la moitié de ce que j'avais pris, ah mais oui mais madame, en 2007, ça va DE-CO-LLER GRAVE, on prévoit du PLUS 30% sur ce format de boîtage, par contre, si j'peux me permettre, prenez moins de Malki, c'est pas la meilleure référence. Puis le monsieur de chez Malki vient te dire que cette année, sa marque elle va DE-CO-LLER GRAVE, et que par contre, si j'peux me permettre, vous devriez prendre moins de Lundt, ils sont en perte de vitesse. Puis le monsieur de chez Lundt te prouve avec des jolis tableaux à l'appui que cette année, Lundt, ça va DE-CO-LLER GRAVE, mais que par contre, vaut mieux être prudent sur la marque Cétoi, parce que vraiment, au niveau qualité, ça n'a RIEN A VOIR. Puis le monsieur de Cétoi te fait goûter des trucs trop trop bons, que tu lui en prendrais un camion blindé si tu t'écoutais, mais faut y aller molo, parce que les boîtes marquées "Joyeux Noël", bin après Noël, si y t'en reste, tu les vendras plus, donc tu te les mets au cul (c'est pas une image, hein, comme tu les vends pas, tu les manges, et elles vont VRAIMENT se coller dans ton cul). De négociations en négociations en dégustation en dégustation, tu finis par être dégoûté et t'as plus rien envie d'acheter (et tu te demandes si ils ont prévu un salon des flottes Contrex dans la foulée, mais nan, parce que dans la foulée, une fois que t'es bien blindé de chocolats, pralinés, fourrés, pas fourrés, à la liqueur, sans liqueur, avec noisette, sans noisette, noir, blanc, au lait, bin tu fais quoi?? RESTO, évidemment. Bon, là on DEVRAIT théoriquement comparer entre nous ce qu'on a préparé comme commande provisoire, mais en vrai, on boit l'apéro, on papote, on re-boit l'apéro, on re-papote, et finalement, on repart du resto sans que personne ait évoqué les chocolats de Noël. Bon, moi j'aime le chocolat, TOUS les chocolats, donc j'en ai pris à TOUT LE MONDE, y manquera pas une référence chez moi à Noël, 50000 euros de chocolat, ça fait une paire de crises de foie en perspective. J'ai goûté pour vous les nouveautés de cette année, rien de fulgurant, des After Huit en stick, comme des Mikadus, ça change rien au goût mais c'est plus sympa que les ptits carrés, des minuscules tablettes de Malki spéciales pour les ptimômes, sympas mais VRAIMENT trop petites quand t'as plus 5 ans, et du chocolat aux fruits, toubizarre puisque en COULEUR (manger du chocolat vert pomme (à la pomme, donc), j'm'y fais pas). Puis, après le resto (grâcieusement offert par la société. Sauf les apéros, sont pas cons, hein), re-deux heures de route, chacun avec son ptit sac de chocolats. Et là, bizarrement, plus de conversation de foot ou de bagnoles, que du ronflage, du ronflage, du ronflage (sauf le chauffeur, évidemment). Prochaine étape: le salon du vin. Chouette ^^!

Flash Express >>> Du nouveau, msieurs dames, je change de fourmillière...j'vous raconte demain, là j'ai une boîte de Célébrations sur le feu... :o)

Posté par Pucine à 19:38 - - Permalien [#]