mardi 26 juin 2007

Les soldes de la morkitue...

Vous n'êtes pas sans le savoir, demain, c'est le grand jour, celui ou certaines vont courir pour être sûres d'avoir la ptite robe Bordelchose à 129 euros au lieu de 159, une aubaine didonc, celui ou d'autres vont partir en bandes de copines pour effectuer les premiers repérages, et revenir quand ça vaudra supertrop le coup (et que tous les trucs trop bien auront été achetées par les certaines de la première catégorie, et que ça va encore râler que "pffff, tous les ans c'est pareil, y reste RIEN", le jour ou moi, faudrait me traîner de force et par les chveux dans un magasin de fringues: demain, c'est les soldes. (ça me rapelle mon ex-monsieur, qui prenait congé ce jour là, et piétinait devant les magasins à l'ouverture, au milieu des demoiselles hystériques, pour être sûr de trouver la perle rare. Un malade. Et qui en plus, me ramenait que dalle. Un salaud) Or, dans ma fourmilière, les soldes, c'est mon lot. Donc lundi, j'ai fait des magnifiques affiches, le genre de trucs qui te disent que si tu viens pas dans mon magasin ce mercredi matin à la première heure, tu vas te bouffer les couilles jusqu'à la fin de ta vie (pourquoi toujours "s'en mordre les doigts", alors que la langue française regorge de merveilleuses expressions tout aussi explicites). Des panneaux IMMENSES, format A2, que j'ai du bricoler moi même, parce que mon imprimante, au boulot, elle fait pas au dessus du A3, voire du A4 les jours de solstice (materiel de 1985, un excellent cru),des belles affiches JAUNES, que tu peux pas les rater, VENEZ PROFITER DES MERCREDI DE NOMBREUX ARTICLES A 50%, EXCEPTIONNNNNNNNNEL, FANTASTIQUE, MERVEILLEUUUUUX. Après discussion avec mon bienaimé nouveau directeur, on a convenu que je disposais d'un budget de 2000 euros, pour l'occasion. Ca veut dire "vas-y, fais toi plaisir ma fille, tu as le DROIT, que dis-je, tu as le DEVOIR de paumer 2000 euros" (alors ça, en règle générale, j'y arrive super bien, il faut le dire). Sauf que. Sauf que dans mon nouveau magasin, point de rayon hi-fi, point de rayon fringues, point de rayon électroménager. Que de la bouffe, de la bouffe, de la bouffe. Or les soldes, sur la bouffe, c'est pas super super légal, donc ma grande mission du mardi, ça a été de trouver de quoi PERDRE 2000 euros. Ptin. J'me suis proposée, hein, zavez qu'à me les filer, au moins ça sera pas perdu pour tout le monde...Et bin nan, keudal, les salauds. Donc il a fallu que je fouille dans les vieux vieux vieux cartons, et alors là, mes amis, mes soldes, ça va être une véritable tuerie. Pour commencer, j'ai retrouvé un vieux stock de djines pour enfants, DEUX CENT DIX DJINES, à DEUX euros pièce. Et bin croyez-le ou croyez-le pas, allez hop, 50%, nous vla avec 210 djines a UN EURO (ouaiiiis, super, j'ai déjà perdu 210 euros >< ). Ensuite, une trouvaille merveilleuse, un magnifique lot de gobelets en plastique (parfaitement de saison, de surcroît), à 3€70. Allez hop, pas d'hésitation, 50%, j'en ai 16, j'viens de reperdre 28 euros, wow...De vieux carton pourri en vieux carton pourri, j'ai retrouvé des vieux trucs d'une fête au prix rond (à un euro, en l'occurence, et là, bingo, 440 pièces, allez yop, 50%, et encore 220 euros dans les choux, wowowowow...). Puis des Barbaïes moches en plastique mou, encore elles, pareil, un euro a la base, elles étaient 250 dans leur carton, les cochonnes, j'ai dit BANCO, 50%, c'est Noël avant l'heure, et hop, re-perds 125 euros, wowowowowowowowow. Bon, par bonheur, j'ai aussi retrouvé des télés (pas trop vieilles a priori puisque Ellecédé), que si je connaissais pas aussi bien mon service après vente, j'en aurai ptêt acheté une, mais là, nan, même a 50%, donc ça m'a bien aidé à me repprocher de l'objectif fatidique des 2000 euros. Mais même en me forçant, je suis pas arrivée à dépasser les 1700, ou alors fallait que je solde le mobilier du magasin, mon bureau ou que sais-je encore, donc j'ai arrêté. Surtout que je sais très bien que dans 6 semaines, à la fin des soldes, j'vais devoir TOUT remettre exactement ou je l'ai trouvé, parce que j'aurai rien vendu...

Possecrinetome: comme j'étais seule dans mon bureau staprème, j'ai fait une grande affiche "Soldes Exceptionnelles: Fourmi peu docile, 2 bras, 2 jambes mais pas d'oreilles, 4 pour le prix d'une, à retirer à l'accueil de votre magasin". Pis j'ai rigolé toute seule et j'l'ai mise à la poubelle en me disant que quand même, chuis con, hein,desfois.

Possecrinetome 2: ayé, j'ai fait ma première réunion de recadrage. J'ai mis tout le monde en rond autour de moi, telle une gouroute de secte, et j'ai expliqué fermement, mais néanmoins diplomatiquement, que le prochain que je chope à me faire un travail de babouin, à prendre des pauses de 45 minutes sans pointer et a se barrer avant, j'lui latte les couilles avec une planche cloutée. Ils ont dit mouimouid'accord. Maintnant on va voir...

Posté par Pucine à 19:21 - Permalien [#]