dimanche 27 mai 2007

En ce moment, je fabrique des supermarchés!

Après un départ fulgurant (une note par jour, c'était clair et net que j'arriverais pas a tenir la cadence), vous avez dû vous apercevoir que cette dernière semaine, c'est le vide intersidéral ici (Fabien, faudra t'y faire ^^ ). La raison, vous vous en doutez, c'est le boulot (j'aurai préféré vous dire que je passe mon temps à faire des barbec' au bord de l'eau, mais que dalle). Parce que ma société est une ptite société qui monte qui monte qui monte, et qu'on est en train d'agrandir le parc, on fout des magasins partout, la tête de ma mère, bientôt, vous ne verrez plus que nous. Et c'est là que pour une fois, mon job devient interessant, parce qu'on part de KEUDAL, une grande pièce VIDE (en l'occurence, cette semaine, 1700 mètres carrés à optimiser). La première étape constitue à faire les plans EN GROS, c'est ou qu'on met la porte d'entrée, c'est ou qu'on met les caisses, c'est ou qu' on met la boulangerie, la charcuterie, toussa toussa. Bon, sur cette étape, j'vais pas vous mentir, j'ai pas mon mot à dire (ça c'est des grosses têtes qui le font, et on s'en rend bien compte quand ils proposent de mettre les surgelés direct à l' ENTREE du magasin, trop c'est logique, tu vas acheter tes glaces en TOUT PREMIER hein). Ensuite, bon, j' vous passe l'étape de validation des plans par les 273 comités de bordelchose, ensuite, donc, on décide comment on va placer le mobilier (là non plus, c'est pas moi qui décide. En revanche, j'aurai le droit par la suite de les faire bouger de place, ce qui est super logique, ils demanderaient avant, on gagnerait grave du temps et de l'énergie, mais bon. Ensuite, on décide OU on place tel ou tel rayon, pour que ce soit à la fois LOGIQUE, VENDEUR, TAPE A L'OEIL et esthétique. C'est là que je commence à avoir un vrai pouvoir de décision, donc sur le chantier de cette semaine en l'occurence, c'est moi qui ai décrété que le rayon "jouets" allait aterrir en face du rayon "pots de bébé" (hinhin, comme ça pendant que maman hésite entre Blédinoche et Nestlé, Julien et Kévina remplissent le charriot de pistolets à eau et autres poupées Barbaille (les fausses en plastique mou, trop hideuses mais super pas chères. Mais trop hideuses, vraiment). Ensuite, une fois qu'on a réussi à caser tous nos rayons sur la plan (en général à ce stade là, y a 8 couches de Tipexx et la feuille fait 5 mm d'épaisseur), on commande la marchandise pour faire une première implantation. C'est à dire qu'on prend la petite liste de TOUS les produits qu'on va vendre dans le magasin, et on en commande un carton de chaque. Quand on reçoit les cartons, on TRIE tout par rayon, pour faire des belles palettes, qu'on va déposer devant le rayon concerné ('ça c'est la periode un peu tuante ou on trimbale des tonnes de marchandises et ou le soir on a le dos en chamallow, MAIS on se dit que c'est bon pour les musc'). Ensuite, on choisit un rayon (moi mes domaines de prédilection c'est les rayons "à mômes", donc je choisis en premier la puériculture, chuis incollable en matière de nouveauté dans les biberons, sucettes, bavoirs, thermomètres d'oreilles toussa toussa, puis les jouets, dont ma haine envers les fausses Barbaille moches et mal coiffées). Ensuite, on ouvre chaque carton, et on prend un produit de chaque, qu'on pose par terre a plat, pour voir EN GROS tout ce qu'il va falloir faire tenir dans un élément de 8 étagères et d'1m33 de large. Et ensuite, c'est le début du casse tête, parce qu'il faut s'arranger pour qu'il y ait une logique HORIZONTALE (on met pas un biberon, puis un bavoir, puis re-un biberon, on met TOUS les biberons dans le même coin, TOUS les bavoirs dans le même coin), ET une logique VERTICALE (on essaye d'alligner les biberons de 120 millilitres ensemble, les ceux de 240 ml ensemble, les ceux de la marque Tigex ensemble, les ceux de la marque Nuk ensemble). A cela, s'ajoute la logique commerciale, qui veut que la marque propre au magasin soit en HAUT, la marque Tigex en dessous, la marque Nuk re-en dessous, et ENFIN, mais ça c'est pas obligé, c'est juste moi qui me complique la vie, j'essaie de faire un truc harmonieux au niveau des couleurs, les biberons bleus allignés, les roses allignés, les avec-des-dessins allignés (ça peut durer des plombes, hein). Puis pareil avec tous les articles du rayon, les sucettes, les bavoirs, les goupillons, les hochets, les couverts en plastoque, les mini-peignes à mini-chveux...Une fois que tout a trouvé sa place, que c'est LOGIQUE et HARMONIEUX, on peut remplir, et c'est là en général qu'on découvre un carton qu'on avait PAS VU, et qu'il faut tout déplacer pour intégrer HARMONIEUSEMENT le produit, qui, BIEN SUR, est un truc GROS et BISCORNU qui ne trouve sa place nulle part, que vaz-y tu redémontes TOUT, pas s'énerver, pas s'énerver...
Au final, ça peut donner quéchose comme ça:

23052007

Posté par Pucine à 15:56 - - Permalien [#]